Déconfiner et déconfinement sont-ils des mots nouveaux ?

Déconfiner, déconfinement… des mots nouveaux pour un grand saut dans l’inconnu

En France, les mots déconfiner et déconfinement sont devenus omniprésents à l’approche de la fin du confinement dû à la COVID-19. S’agit-il d’éléments du jargon politico-médiatique ou de néologismes en bonne et due forme ?

Déconfiner et déconfinement font leur entrée dans le dictionnaire

Déconfinement et déconfiner, qui désignent la fin du confinement, sont tous deux dérivés du verbe confiner. Formés par l’ajout du préfixe dé- et du suffixe -ment, ce sont des termes corrects, dont le sens est clair. Sous leur apparence classique, ce sont pourtant des termes nouveaux. Voilà pourquoi ils ne figurent pas encore dans nos dictionnaires usuels. .

Les dictionnaires ont sur l’usage un temps de retard plus ou moins long. J’ai pu le vérifier lors de mes recherches sur la langue française pendant la Première Guerre mondiale. Des néologismes régulièrement utilisés dans la presse écrite pendant le conflit ne sont entrés dans le Larousse que plusieurs années après. Ce fut le cas notamment de contingenter et contingentement, entrés dans ce dictionnaire en 1922. Apparu lui aussi en 1917, désannexion, pour sa part, a dû attendre 1929 (ces termes sont traités dans Mots de la Der et d’aujourd’hui) ! Même le Larousse mensuel illustré, qui collait à l’actualité pendant la guerre, n’a pas réussi à inclure tous les néologismes apparus au cours de cette période (on l’en excuse, vu les circonstances).

De nos jours, on peut compter sur les dictionnaires en ligne pour réagir en temps réel. De fait, les entrées déconfinement et déconfiner ont fait leur apparition dans le Robert dico en ligne pendant le confinement. Le Larousse en ligne, quant à lui, n’a admis que déconfinement

À l’ère du numérique, certains dictionnaires en ligne sont particulièrement réactifs. C’est le cas du Merriam Webster en ligne, grâce notamment à ses rubriques « Latest Trends » – sorte de baromètre portant sur des mots qui figurent déjà dans le dictionnaire) – et « Words of the week ». Constatant la rapidité avec laquelle se répandaient les néologismes en rapport avec la pandémie, ce dictionnaire n’a pas hésité à effectuer une mise à jour spéciale en mars 2020 (à consulter ici). Certains termes sont ainsi entrés dans ce dictionnaire en un temps record après leur naissance, d’autres bénéficient d’une notice entièrement révisée.

Déconfiner et déconfinement sont-ils vraiment des néologismes ?

D’ailleurs, à y regarder de plus près, déconfinement n’est pas exactement un mot nouveau. Il s’agit plutôt d’un mot ayant acquis un sens supplémentaire durant la pandémie. C’est ce qu’on appelle un néologisme de sens.

Déconfinement : un terme technique

Avant la pandémie, déconfinement était un terme de mécanique des roches et de physique nucléaire. On en trouve une première occurrence dans les Comptes rendus de l’Académie des Sciences en 1981. Comme tous les termes réservés à des spécialistes, il est normal qu’il ne figure que dans les dictionnaires spécialisés. On trouve cependant les expressions « confinement des quarks » et « confinement du plasma » dans le Larousse en ligne à l’article confinement. (Si le déconfinement des quarks vous fascine, libre à vous d’aller patauger dans le plasma quark-gluon en cliquant ici…)

Rien n’indique toutefois que déconfinement, au sens qu’il a pris pendant la pandémie, soit emprunté au lexique des physiciens et des ingénieurs. Cependant, ce nouveau sens est apparu dans un contexte particulier, alors qu’un incendie ravageait les forêts dans la zone d’exclusion entourant la centrale de Tchernobyl. Rappelons que le réacteur accidenté (qui n’est pas un réacteur à confinement magnétique) est confiné dans un sarcophage et a été entouré d’une nouvelle enceinte de confinement après la catastrophe nucléaire.

Quant à déconfiner, est-il dérivé directement de confiner ou du nouveau sens de déconfinement ? Une chose est sûre, déconfiner et déconfinement sont deux néologismes de sens apparus pour désigner des réalités nouvelles, inédites.

Déconfiner et déconfinement viennent combler un vide lexical

L’aviez-vous remarqué ? Les verbes (se) cloîtrer, (s’)isoler, (s’)enfermer, se retirer n’ont pas d’antonyme ! Jusqu’au confinement de mars 2019, il en allait de même pour (se) confiner au sens qui nous intéresse ici.

Quant aux noms à notre disposition, ils avaient tous des inconvénients. Délivrance est trop obstétrical ou trop pharmaceutique. En jouant un peu sur les mots, on aurait pu, à la place de « déconfinement progressif », parler d’élargissement, mais ce terme est trop carcéral. Enfin, on aurait pu parler de libération, mais le terme était déjà pris. Que faire ?

Comment dire la fin du confinement

Où trouver les mots pour sortir du confinement et nommer cette sortie ? Il n’existe que trois solutions en cas de pénurie de mots : la périphrase, l’emprunt ou le néologisme.

La périphrase est une solution peu attrayante à l’ère de l’économie de mots et de syllabes. « Fin du (ou mettre fin au) confinement », « levée du (ou lever le) confinement », « sortie (ou sortir) du confinement » sont trop longs pour notre époque pressée.

Emprunter, mais à qui ? Pas à l’anglais. Parmi les mots permettant de traduire confinement en anglais, les anglophones utilisent majoritairement lockdown. Mais, faute de mot pour nommer la sortie du confinement, ils doivent recourir à la périphrase « end of lockdown ».

Voilà pourquoi l’on a « inventé » déconfiner et déconfinement, qui existaient déjà. C’est ce que rappelle l’Académie française dans un article très complet à découvrir ici.

Conclusion

En 1945, on a mis une majuscule à libération… En souvenir de la pandémie qui a frappé le monde fin 2019, écrira-t-on confinement et déconfinement avec une majuscule ? Ce serait espérer qu’il n’y en aura pas d’autres, qu’il n’y aura pas… reconfinement.

Forgés pour désigner des réalités nouvelles, déconfiner et déconfinement se sont presque immédiatement imposés dans le dictionnaire. En revanche, chacun d’entre nous devra ajouter déconfiner et déconfinement au dictionnaire du correcteur d’orthographe de son ordinateur s’il ne veut pas les voir éternellement soulignés de rouge. Et, puisque beaucoup s’accordent à qualifier le déconfinement de compliqué, je vous invite à consulter l’article que j’ai consacré à cet adjectif.

admin8600

Musicienne et traductrice de formation, amoureuse des mots depuis toujours, je suis venue à la rédaction et à l'écriture par le biais de la traduction.

Laisser un commentaire

Fermer le menu