Caractères spéciaux : 10 raccourcis clavier à connaître absolument

Clavier azerty : la touche Alt

Certains caractères spéciaux indispensables au quotidien ne figurent pas sur le clavier de l’ordinateur. Heureusement, des raccourcis clavier permettent de les insérer lors de la frappe sans aller les chercher dans « Caractères spéciaux » ni recourir à la correction orthographique (dans « Outils »).

10 raccourcis clavier utiles à tous au quotidien

Il y a des caractères spéciaux que vous utilisez quotidiennement des dizaines de fois. Majuscules accentuées, signes de ponctuation ou symboles, ces détails contribuent à la qualité de vos textes (documents, courriers, e-mails…) et au respect des règles de typographie. Vous trouverez ci-dessous les raccourcis claviers permettant d’insérer 10 caractères spéciaux particulièrement courants. Laissez la touche Alt enfoncée pendant que vous composez le code numérique ; le caractère spécial apparaîtra lorsque vous la relâcherez.

Majuscules accentuées

  • À (Alt 0192) ;
  • É (Alt 0201) ;
  • Ç (Alt 0199).

Signes de ponctuation

  •  [espace insécable] (Alt 0160),caractère non imprimable, obligatoire notamment devant les signes de ponctuations hauts et entre les nombres et les unités de mesures qui les suivent ;
  • (Alt 0150), le tiret moyen (semi-cadratin) qui sert principalement pour les incises et entrées de listes et symbolise la soustraction ; on peut aussi utiliser aussi le tiret long (cadratin) — (Alt 0151) pour les dialogues et les incises (ne confondez pas ces tirets avec le trait d’union, qui partage une touche du clavier avec le chiffre 6) ;
  • × (Alt 0215), la croix de saint André, symbole de la multiplication (c’est à tort, en effet, qu’on recourt à la lettre x) ;
  • (Alt 0147), le guillemet anglais (USA) ouvrant ;
  • (Alt 0148), le guillemet anglais (USA) fermant (ces guillemets peuvent s’utiliser à l’intérieur des guillemets français en cas de besoin) ;
  • « (Alt 0171), le guillemet français ouvrant ;
  • » (Alt 0187), le guillemet français fermant.

Remarque : rappelons que seuls ces guillemets typographiques ont leur place dans un texte soigné. Donc, oubliez les guillemets droits du clavier, réservés au codage informatique. (Ils sont néanmoins utiles pour formuler des requêtes composées de plusieurs mots sur les moteurs de recherche).

Attention, vous risquez de prendre très vite goût aux raccourcis permettant d’introduire des caractères spéciaux ! En voici donc six autres, légèrement moins courants :

  • È (Alt 0200)
  • Ê (Alt 0202)
  • Î (Alt 0206)
  • Œ (Alt 0140)
  • œ (Alt 0156)
  • © (Alt 0169)

Sur Mac

  • l’espace insécable s’insère en tapant Alt + Maj + barre d’espace ;
  • les caractères accentués s’obtiennent en maintenant enfoncée la touche du caractère non accentué (idem pour Œ et œ, etc.) ;
  • il faut chercher les autres caractères spéciaux dans le Visualiseur de caractères qui s’affiche à la commande Contrôle + Commande + Barre d’espace.

Ces informations sont disponibles en ligne ici.


Avantages de ces raccourcis clavier

Des raccourcis universels

Ces codes relèvent de la norme ISO 10646. Issu du code ASCII étendu, ce jeu universel de caractères codés (JUC) – ou Universal Coded Character Set (UCS) en anglais – est à la base de la norme Unicode. S’agissant d’une norme universelle, ces raccourcis clavier présentent les avantages suivants :

  • ils sont lisibles sur toutes les plateformes (Unix, Linux, Windows, Mac…) ;
  • la partie numérique de ces codes est souvent identique à celle des codes HTML correspondants (pour ceux d’entre vous qui codent).

Autres avantages

  • ces raccourcis clavier vous évitent de passer par « Caractères spéciaux » ou « Outils » ;
  • puisque vous les utilisez quotidiennement, il ne vous faut que quelques jours pour connaître par cœur ceux qui vous sont vraiment utiles.

Résultats

  • vous gagnez du temps tout en musclant un peu votre mémoire ;
  • votre texte (Word, e-mail…) gagne en correction, en clarté et en élégance ;
  • la typographie du texte ne « bouge » pas lorsqu’il passe d’un ordinateur ou d’un logiciel à l’autre.

Conclusion

Bien entendu, libre à vous d’apprendre d’autres raccourcis clavier en fonction de vos domaines d’activités et langues de travail. Outils indispensables, les codes normalisés permettent d’écrire dans des langues très diverses et incluent de nombreux symboles. Vous en trouverez des listes plus complètes en ligne, par exemple au bas de cette page. Enfin, un dernier conseil : veillez toujours à apprendre les raccourcis clavier correspondant aux dernières normes et non de vieux codes ASCII comme on en trouve beaucoup sur Internet.

admin8600

Musicienne et traductrice de formation, amoureuse des mots depuis toujours, je suis venue à la rédaction et à l'écriture par le biais de la traduction.

Laisser un commentaire

Fermer le menu